Poster un commentaire

  1. Emma Le Corre

    Ça apprend plein de chose!
    Et c’est drôle !

    06/01/13 - - Répondre

  2. villard

    Bravo a vous, dialogues super!!!

    04/04/13 - - Répondre

  3. 5D kevin, léa, grégoirex2, allan, arnaud....colin mathieuX2

    La classe de 5D option rugby de ST marcellin champagnat à feurs « like » vos vidéos et particulièrement celle-ci

    04/04/13 - - Répondre

    • Georges (l'auteur)

      Et n’hésitez pas à liker notre page Facebook !

      04/04/13 - - Répondre

  4. camillounette

    c’est super !!!!!!!!!!!! ( super pour expliquer au enfants )

    15/04/13 - - Répondre

  5. Pharmk641

    Very nice site!

    12/07/14 - - Répondre

  6. Lorenzo

    J’aime beaucoup les énergivores! C’est complètement mon truc. Cette vidéo-ci, c’est incroyable. La mise en scène, les plans, les personnages… dix sur dix. Palme D’Or? Bien sur.

    Merci :))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

    04/11/16 - - Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Masquer les commentaires

Les bons gestes

flickr / racineurL’eau du robinet en priorité !

Pour votre porte-monnaie autant que pour la planète, privilégiez au quotidien l’eau du robinet.

Elle est contrôlée en permanence et disponible sans emballage ni transport. En cas de doutes sur sa qualité, renseignez-vous auprès de votre mairie ou consultez les résultats d’analyses des eaux potables sur le site du ministère de la santé.

Ressortir sa gourdeRessortir sa gourde

On l’oublie souvent au fond d’un carton mais la gourde est bien utile pour emporter de l’eau en déplacement. Réutilisable, elle évite l’achat de bouteilles en plastiques et conserve votre boisson au frais plus longtemps. Une bouteille en verre peut elle aussi faire l’affaire.

Au lieu de les jeter, réutilisez une partie de vos contenants (plastiques, verre…) !

L’eau minérale pour les grandes occasionsflickr / Conanil

Pour ses qualités particulières, le biberon d’un nourrisson ou le plaisir d’une eau gazeuse… Dans ce cas, optez pour des contenants de grand volume (bidons de 5L = proportionnellement moins de plastique) ou éventuellement des bouteilles en verre.

Et surtout, préférez les eaux de sources locales aux eaux minérales de marque, parfois captées à grande distance et dont la facture énergétique est encore plus considérable.

Crédits images : flickr – racineur / flickr – mithfindel (extrait) / flickr – Conanil

Sciences et techniques

Petite histoire de conditionnementflickr / dotjay

D’abord transportée au XIXe siècle dans des cruchons en terre cuite, l’eau minérale naturelle passe ensuite dans des bouteilles en verre. Puis à la fin des années 1960, vient le PVC (polyvinyle de chlorure), plus léger et plus solide. La bouteille en plastique telle qu’on la connaît aujourd’hui, en PET (Polytéréphtalate d’éthylène), date de 1992. Ce polymère plastique ne casse pas et permet, par sa résistance, de réduire le poids des bouteilles.

Des matières autres que plastiques sont aujourd’hui testées pour réduire l’impact écologique des bouteilles.  Ex : une bouteille en feuilles de bambou et palmier, entourant un film bioplastique d’origine végétale…

Eau du robinet, eau de source, eau minéraleflickr / abac077

Voici quelques repères pour distinguer la nature des trois types d’eau que l’on consomme :

Eau du robinet

Eau de source

Eau minérale

Prélevée dans des sources, des eaux superficielles (cours d’eau, plans d’eau) ou pour les 2/3 dans des nappes souterraines.Après analyse, elle subit généralement un traitement qui assure sa potabilité, définie de façon réglementaire.Les communes assurent sa gestion. C’est une eau souterraine naturellement propre à la consommation.Elle ne nécessite que des traitements physiques élémentaires (aération, décantation, filtration…). Eau de source avec 3 caractéristiques supplémentaires :- composition permanente,- qualités thérapeutiques  reconnues par l’Académie de médecine,- exploitée après un arrêté ministériel.Sa qualité n’est pas soumise au décret relatif aux eaux destinées à la consommation humaine…

(Source : La qualité de l’eau et l’assainissement en France, rapport de l’OPECST n° 215 (2002-2003), Sénat)

Bisontine« L’eau 100 % économique, nature, bien-être! », la Bisontine a tout des attraits commerciaux des eaux en bouteille. Cette eau « 100 % municipale » distribuée par la ville de Besançon est promue pour faire connaître sa qualité et le service public de l’eau potable. Après avoir distribuée des carafes portant le logo de la Bisontine, la ville propose même une eau pétillante en bouteille de verre !

Eau minérale et santéflickr / uzaigaijin

L’eau minérale naturelle est-elle la « meilleure façon de s’hydrater » comme l’affirme la Chambre syndicale des eaux minérales naturelles ? La forte concentration en sels minéraux des eaux minérales en fait un produit dont la consommation doit être raisonnée, au même titre qu’un médicament. Elles peuvent avoir un impact sur la tension artérielle et imposer un fonctionnement accru des reins. Et certains éléments minéraux, tels que le fluor, ne doivent être ingérés qu’à faible dose.

Une étude scientifique allemande de 2011 signale par ailleurs la présence de perturbateurs endocriniens dans l’eau en bouteille plastique (consulter l’article).

Crédits images : flickr – dotjay / flickr – abac077 / flickr – uzaigaijin

Quelques chiffres

Un marché juteuxflickr / Marc DUPUY

Et glou, et glou : 142 litres d’eau minérale naturelle par habitant ont été consommés en moyenne en France en 2006. Nous en sommes les plus gros acheteurs, devant les Italiens et les Espagnols. La France est aussi championne du monde pour la production d’eau minérale : 5,5 milliards de litres en 2011, dont un tiers à l’export.

Tous types d’eau confondus, près de 90 milliards de bouteilles en plastique sont vendues chaque année dans le monde.

De l’eau, et beaucoup du pétrole5024993504_11500de9e2_m

La production d’un litre d’eau en bouteille requiert beaucoup d’énergie et de ressources naturelles : entre 1/3 et ¼ de litre de pétrole, ainsi que 2 à 3 litres d’eau.

Ajoutez à cela son transport : 300 km en moyenne en France pour chaque bouteille.

Et last but not least : seules la moitié des bouteilles sont triées et recyclées.

De 50 à 120 fois moins cherflickr / gruetisabelle

Le service public d’information établit le prix moyen du litre d’eau du robinet pour l’année 2008 à 0,0034 € tout compris (captage, traitement, distribution, assainissement, taxes et redevances).

Les eaux minérales et de source en bouteille s’achètent, elles, 0,44 € et 0,15 € le litre en moyenne, soit respectivement 120 fois et 45 fois plus cher que l’eau du robinet.

Le coût de leur emballage, représente jusqu’à 80 % du prix de l’eau elle-même…

Crédit images : flickr – Marc DUPUY / flickr – Mr. T in DC / flickr – gruetisabelle

Pistes pédagogiques

Séquence de travail avec des élèves de cycle 3

Compétences travaillées
Sciences
familiariser les élèves à une approche sensible de la nature, les élèves apprennent à être responsable face à l’environnement.
La matière : L’eau, une ressource / les déchets, réduire, réutiliser, recycler
Géographie
la France dans le monde / notion de ressource / notion de pollution / L’eau dans la commune
Français
enrichissement du lexique / maîtrise de la langue orale / justifier son point de vue / compréhension de textes lus / prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté
Compétence IV du socle commun
développer le sens critique face à l’information et à son traitement

NOTIONS À TRAVAILLER EN AMONT

L’eau : recenser les besoins de l’être humain en eau (boire, se laver, cuisiner, arroser, nettoyer…)

L’eau potable / non potable (cf. Sciences et techniques, eau du robinet, eau de source, eau minérale)

L’eau du robinet : d’où vient-elle ? Où va-t-elle ? (notions d’eaux usées, de pollution, de recyclage, de station d’épuration)

ANALYSE DU FILM

– Visionner le film.
– Comment les élèves l’ont compris ?
– Quel lien font-ils avec leur vie quotidienne ?
– Questionnement / débat / point de vue …

  • Lexique
    Potable, pollution, recyclage, eau minérale, conditionnement, inépuisable

PROPOSITIONS D’ACTIVITÉS

Les bouteilles plastiques

(cf. Sciences et techniques : Petite histoire du conditionnement)
– Le matériau plastique : s’interroger sur sa fabrication et la matière première nécessaire (source d’énergie non renouvelable) (cf. Quelques chiffres : De l’eau et beaucoup de pétrole)
– La réduction des déchets : avantage de l’eau du robinet
– Le recyclage des déchets : le plastique des bouteilles deviendra des pulls polaires

La publicité et les eaux en bouteilles

(cf. Sciences et techniques : Eau minérale et santé)
– Amener les élèves à s’interroger sur la véracité des slogans publicitaires (cf. film : « on vend du rêve » )
– Comparer la composition de ces différentes eaux : sont-elles si différentes ?

L’eau dans la nature

– Le cycle de l’eau
– La répartition de l’eau sur la terre
– Eau salée / eau douce (% : lien avec les maths)
– L’accès des hommes à l’eau (régions désertiques, clivage Nord – Sud)

Les risques liés à l’eau

– Les inondations
– Les avalanches
– Par extension : le rôle de l’homme dans l’environnement, la maîtrise des changements induits par l’activité humaine.

Économiser l’eau

– Ce n’est pas une richesse inépuisable.
– Travail sur la consommation d’eau / relevés de compteurs à l’école
– Mettre en place un «éco-code» : quelques gestes éco-citoyens, à l’école, à la maison. (cf. Les bons gestes : L’eau du robinet en priorité, ressortir sa gourde)

QUELQUES PISTES POUR ALLER PLUS LOIN

L’eau dans la région, dans la ville …

Quel type de relief ? Quel type de sous-sol ?

Les cours d’eau, les lacs.

Ouverture sur la biodiversité : animale et végétale …

Auteur : Françoise Henriet © CRDP de l’académie de Besançon – juin 2013

Vous souhaitez nous proposer vos propres pistes pédagogiques ? Quelle bonne idée !
Cliquez ici pour nous l’envoyer…

Mini jeux

 
En cas de problème pour voir le jeu, essayez un autre navigateur web !

Exemples d'utilisation

ecole st andreSur le blog de l’école Saint-André (Massiac), les lecteurs curieux découvriront les énergivOres dans la liste des fournitures scolaires de la rentrée !

L’initiative de cette enseignante, à destination des élèves et parents, est de rappeler « l’intérêt de l’usage de la gourde, décidé il y a quatre ans à l’école, au lieu des verres en verre (risque de casse), des verres en plastique (jetables) et des bouteilles plastiques (jetables et peu économiques). » L’épisode des embouteillées sera donc « regardé à la rentrée ensemble lors de la vérification des fournitures ». Mais d’autres films seront bientôt diffusés en classe, en tant que « supports amusants, qui pourront plaire et [illustrer] des découvertes EDD. »

Vous avez utilisé cet épisode ou la série des énergivOres à l’école, en formation, en projection, dans un festival… ? Nous sommes très intéressés par votre témoignage…

Prenez quelques instants pour répondre à un rapide questionnaire en cliquant ici !